Charte de qualité

1/ Pour préserver la Ressource en eau

En France, nous utilisons chaque année huit milliards de mètres cubes d’eau douce d’origine souterraine: Consommation d’eau potable, irrigation, usage industriel…

Cette eau est extraite des nappes souterraines par des puits ou des forages. La nature ayant bien fait les choses, ces nappes forment de véritables réservoirs, le plus souvent protégés des pollutions de surface grâce aux rôles d’écrans et de filtres joués par les terrains.

Ces nappes fournissent 60% de l’eau potable que nous consommons.

Mais tous les professionnels savent que l’accès à cette ressource privilégiée peut être un vecteur de pollution de ces nappes si les règles de l’art ne sont pas respectées à chaque étape de la réalisation d’un captage.

2/ Pour Réaliser des Forages de Qualité

Un forage ou un puits crée une liaison directe entre la surface et la nappe captée et augmente donc le risque d’introduction d’eau polluée dans une nappe naturellement protégée. D’où le devoir de vigilance du chef d’entreprise pour la qualité de l’ouvrage et une vraie protection de la ressource en eau.


Un forage d’eau n’est pas qu’un simple trou

1/ PRE-TUBAGE

Il est obligatoire jusqu’au substratum avec un minimum de 4 mètres. Il peut être en acier ou en PVC. La cimentation est obligatoire dans l’espace annulaire.

2/ FORMATION

Le diamètre de foration doit être clairement annoncé sur le devis. Exemple:

  • Pour un forage de 3′ de diamètre de foration minimum 125mm
  • Pour un forage de 4′ de diamètre de foration minimum 165mm

3/ TUBAGE

Il sera de qualité alimentaire conforme aux normes ACS, le diamètre et l’épaisseur doivent être clairement annoncés sur le devis. Exemple:

  • Pour pompes 3′ diam nominal 90 épaisseur 4mm
  • Pour pompes 4′ diam nominal 125 épaisseur 5mm

Dans tous les cas les tubages doivent être adaptés à la profondeur du forage et à la nature du terrain.

4/ CREPINAGE

Dans la mesure où il est adapté à la formation et aux débits d’exploitation, il peut-être de type artisanal ou industriel.

5/ GRAVILLONNAGE

Il peut-être proposé en gravier roulé siliceux, dans tous les cas, la granulométrie doit être adaptée à la géologie.

6/ LA CIMENTATION

Elle est obligatoire dans l’espace annulaire  jusqu’à un terrain homogène.

7/ DÉVELOPPEMENT – POMPAGE

S’il est nécessaire, il peut-être proposé un test air lift ou pompage à titre onéreux. Dans tous les cas le foreur doit indiquer au client le débit exploitable du forage au moment des travaux.

8/ TÊTE DE PUITS

Le forage doit être fermé par un bouchon provisoire et protégé  pendant la durée des travaux.

9/ NETTOYAGE DU CHANTIER

Le foreur ou l’installateur s’engage à ne pas laisser sur le chantier de détritus (cartons, emballages, caisses, bouteilles, etc…). Les Cuttings seront laissés sur place mais le foreur pourra proposer à son client leur enlèvement à titre onéreux.


Protéger la nappe pendant la foration

1/ Le foreur s’engage à exécuter son ouvrage selon le plan de travail établi lors du devis.

2/ Si pour des raisons techniques le plan de travail doit être modifié, le foreur doit en informer son client.

3/ Le foreur doit informer son client des opérations qu’il soustraite et reste responsable des travaux.

4/ Le foreur respecte l’environnement:

  • Il informe son client sur les choix de l’emplacement du forage en respect des distances réglementaires.
  • Il utilise des graisses et huiles non polluantes dans ses tiges de forage.
  • Il utilise des tubages de qualité alimentaire et conforme aux normes ACS.
  • Il conserve son forage fermé et protégé jusqu’à l’exploitation.
  • Il s’engage sur l’étanchéité de sa cimentation.
  • Il laisse son chantier exempt de tous détritus.

5/ Le foreur a un devoir d’information:

Il fournit à son client une fiche technique détaillée à sa facture en mentionnant:

  • Le diamètre et la profondeur du forage
  • Le diamètre, l’épaisseur et la qualité du forage
  • Le débit du forage, le type de crépine et le gravillonnage s’il y a lieu

6/ Le foreur a un devoir de conseil envers son client. Exemple:

  • Plan d’un regard
  • Analyse de l’eau avant toute utilisation
  • Détermination de la pompe adaptée au débit du forage

7/ Le foreur propose de reboucher les forages négatifs avec cimentation de tête, à titre onéreux.

Connaitre la nappe de forage

Un forage bien réalisé est un gage de fiabilité


Comments are closed.